Art Criticism

La Multiplicité de l’espace dans l’oeuvre de Bill Viola (art vidéo)

Bill Viola : Emergence (2002).
Mémoire de recherche publié par EUE (Saarbrücken), 2011, 112 p.

URL

QUATRIÈME DE COUVERTURE

“La question cruciale de tout son travail n’est pas le temps, comme on le dit souvent, faute de mieux, par paresse théorique, et comme il le dit lui-même, tout en démontrant par ailleurs le contraire, mais l’espace !”

En réponse à la proclamation manifeste et enthousiaste du critique de cinéma Jean-Paul Fargier à propos de l’oeuvre du vidéaste américain Bill Viola en 1986, cet ouvrage est un sondage des espaces vidéo pluriels de l’artiste à travers l’étude d’un corpus riche de monobandes et d’installations réalisées entre 1976 et 2003. La Multiplicité de l’espace dans l’oeuvre de Bill Viola cherche notamment à démontrer comment dans leur pluralité, leur qualité de perpétuelle métamorphose, les espaces hétéroclites composés ou installés par l’artiste vidéo acquièrent une autonomie opiniâtre dont l’expression dévorante est supportée par les corps imprudents qui s’y aventurent, parfois même celui du spectateur…

SOMMAIRE

7    Introduction

CHAPITRE 1 : LA MULTIPLICITÉ DE L’ESPACE DANS LE PLAN

Une situation centrale, des développements multiples
13   La vidéo, une révolution de la pratique du montage
16   À partir d’une action simple, des réalisations multiples
20   Quand la vidéo devient l’exploration de l’épaisseur de l’image

Sculpture du temps ou modelage de l’espace
24   La figure de la superposition ou le pinceau mnésique
27   L’incrustation, une homogénéité de l’espace trompeuse
30   Vers la création d’espaces ambivalents

La déformation de l’espace par les éléments
34   Quand la figure devient une hallucination du paysage
37   L’appréhension d’une figure par son reflet dans l’eau
39   L’identification spatiale par le repère humain

CHAPITRE 2 : LE PARTAGE DES ESPACES DANS L’INSTALLATION

La transmission d’un espace étranger
43   L’empathie ou le partage intime des espaces
45   L’exploration de l’inconscient commun à travers un espace mental
48   Quand l’identification renvoie au spectateur

La division de l’expérience
50   Une écriture contrapuntique de la vidéo
53   Une expérience partielle et déclinable ou le spectateur monteur
57   La circularité du regard

La confrontation des espaces dans les polyptiques
59   Un dialogue virtuel
61   Quand le virtuel devient une expérience physique
64   L’autodestruction pour la transcendance

CHAPITRE 3 : LA MÉMOIRE ET L’ESPACE

La mémoire des formes anciennes : The Passions
67   Des icônes en mouvement
70   Une recréation high-tech à partir de l’ancien
73   La fluidité entre l’espace du rêve et l’espace documentaire

Les degrés de perception du physique au symbolique
76   L’expérience sensorielle d’un paysage symbolique
78   La récupération des symboles ou la création d’un paysage mental propre
82   Le processus d’inspiration et de création, du paysage physique ou paysage rêvé

L’autoportrait de l’artiste, un travail de la mémoire
85   Les lieux de l’enfermement
89   Un autoportrait sur le mode de l’éternel présent

93   Conclusion

99   Bibliographie

Standard

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve this hardcore problem *