Bibi Bingo

Texte publié dans Viridis Candela (partout et nulle part), vol. 9, no. 22 , 15 sable 147, p. 87.

Le dimanche HABO KE BIDEHI (15 haha 147 – 20 octobre 2019 v.) s’est tenue entre DI et HAHI (15h et 19h) la première expérimentation d’un BIBI BINGO au bar restaurant Palissade, HEBO (36) rue de Sambre-et-Meuse, dans le KE (10ème) arrondissement de Paris.

Ce loto inventé par le Commandeur Exquis Jérémie Nicolas se joue avec les syllabes des chiffres hexadécimaux du système bibi-binaire breveté par Boby Lapointe en BIKIHO (circa 95 – 1968 v.), dont les potentialités pataphysiques ont fait auparavant l’objet d’une conférence du Collège, le DI BO BIDEHI (24 clinamen 146 – 15 avril 2019 v.), prolongeant sa proposition de candidat à la sainteté, « Saint Bibi, mathématicien », parue dans le numéro 18 du Publicateur, le DI DO BIDEHE (15 sable 146 – 15 décembre 2019 v.).

Cet événement historique a réuni HADI (31) participants (volontaires) dans l’excitation et l’ennui propres au loto en lui-même, et ce autour de trois meneurs de jeu pour ce test de laboratoire : Jérémie Nicolas et Méryl Fortunat Rossi ont œuvré au boulier customisé pour l’occasion, comme l’ont été les cartons de BIBI BINGO imprimés par un éditeur spécialisé dans le loto, tandis que François Fabre, expert du système Bibi, se chargeait de la traduction simultanée des chiffres bibi-binaires en chiffres décimaux, et vice-versa, pour la plus grande confusion des cobayes (consentants).

En ces circonstances exceptionnelles, faut-il aussi préciser, ces organisateurs ont revêtu des habits de pionniers, d’explorateurs de contrées jusque là inconnues quant aux expressions du bingo vulgaire, qu’il leur a fallu nécessairement ré-improviser pour voir éclore, peut-être, de nouveaux jeux de mots annonçant désormais des numéros bibi-binaires tirés au hasard. Nous retiendrons ici, pour la postérité ou non, les trois exemples suivants :

HABA (21) – « comme en Suède ».

HEKO (28) – « il le dit deux fois ».

BOBO (68) – « il y en a plein à Paris ».

Entre syllabes à la place de chiffres décimaux et vers stochastiques en guise de quines, faut-il enfin retenir et célébrer comme se doit les héros et héroïnes de ce tout premier BIBI BINGO : Raphaël Panier, premier vainqueur de BIBI quine à HAHO heures HEBA tapantes (16h37), suivi de peu par Violaine Boutet de Monvel, remportant le premier BIBI qui perd gagne, et Hélène Degrancourt, le premier BIBI carton plein. Leur chance de débutants fut dès lors récompensée par des paniers garnis : parmi eux et entre autres, un saucisson de cheval, un kilo de fraises Tagada, une horloge bibi-binaire, et un portrait de Jérémie Nicolas pour le plus grand plaisir ou déplaisir de ces champions malgré eux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *