About

I am an art writer and translator from Paris, working in both English and French with artists, publishers, galleries, art centers and universities in France and abroad.

After studying piano with Valery Sigalevitch, art history and film, I undertook research on pioneer video art, exhibited cinema and digital arts at Brown University (Providence), Emory University (Atlanta) and Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, where I taught modern and contemporary art in the early 2010s. Some of my research on the work of Bill Viola was published at the time. I have joined Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle in late 2020 to resume my PhD about feedback in video art from cybernetics to artificial intelligence.

I am the author of monograph and exhibition-catalogue essays on Grégory Chatonsky, Amélie Bertrand, Pierre Ardouvin, Jan Fabre, and Pierre Aghaikian. I am also the translator of books on Tom Wesselmann, Pablo Picasso & Alexander Calder, Ha Chong-Hyun, and Georges Tony Stoll, among others.

I started contributing to contemporary art magazines in the mid-2000s: namely, ArtReview and ArtReview Asia (London), Aperture (New York), Frieze (London), Esse arts + opinions (Montreal), Mouvement (Paris), Art Papers (Atlanta), Digitalarti (Paris), Flash Art (Milan), and Artpress (Paris).

Finally, I have realized experimental videos screened in Europe and the United States, and codirected with Jeff Stanley Passage 2009, a festival in the form of a video exquisite corpse bringing together original works by French, Canadian and American artists.

I am overall inspired by in situ practices, found art, conceptual wit, haunted minimalism, psychedelic painting and nonsense, further indulging in photography and all sorts of geekery.

Critique d’art et traductrice parisienne, je travaille en anglais et français auprès d’artistes, éditeurs, galeries, centres d’art et universités, aussi bien en France qu’à l’étranger.

Après avoir étudié le piano avec Valery Sigalevitch, l’histoire de l’art et le film, j’ai entrepris des recherches sur l’art vidéo pionnier, le cinéma exposé et les arts numériques à Brown University (Providence), Emory University (Antlanta) et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où j’ai enseigné l’art moderne et contemporain au début des années 2010. Une partie de mon travail sur l’oeuvre de Bill Viola a été publiée à l’époque. J’ai rejoint l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle à la fin 2020 pour reprendre mon Doctorat sur le feedback en art vidéo de la cybernétique à l’intelligence artificielle.

Je suis l’autrice d’essais de monographies et catalogues d’exposition sur Grégory Chatonsky, Amélie Bertrand, Pierre Ardouvin, Jan Fabre, et Pierre Aghaikian. Je suis aussi la traductrice d’ouvrages sur Tom Wesselmann, Pablo Picasso & Alexander Calder, Ha Chong-Hyun, et Georges Tony Stoll, entre autres.

J’ai commencé à contribuer à des revues d’art contemporain au milieu des années 2000 : à savoir, ArtReview et ArtReview Asia (Londres), Aperture (New York), Frieze (Londres), Esse arts + opinions (Montréal), Mouvement (Paris), Art Papers (Atlanta), Digitalarti (Paris), Flash Art (Milan), et Artpress (Paris).

Enfin, j’ai réalisé des vidéos expérimentales projetées en Europe et aux États-Unis, et codirigé avec Jeff Stanley Passage 2009, un festival sous la forme d’un cadavre exquis vidéo rassemblant des oeuvres originales d’artistes français, canadiens et américains.

Je suis dans l’ensemble inspirée par les pratiques in situ, les objets trouvés, l’humour conceptuel, le minimalisme hanté, la peinture psychédélique et l’absurdité, me livrant en parallèle à la photographie et toute sorte de geekerie.

Post-scriptum

Jeffrey Charles Stanley (Brownsville, TX, USA)
Rbt. Sps.
(New York, NY, USA)
Benjamin Sabatier
(Paris, FR)
Jacques Perconte
(Rotterdam, NL)
Christian Mayeur & Anne Poux
(Las Vegas, NM, USA)
Olivia Martin Moore
(Berlin, DE)
Michael Hafftka
(Brooklyn, NY, USA)
Idris El Kasri (Bruxelles, BE)
Emma Dusong
(Paris, FR)
Natacha Clitandre
(Montréal, QC, CA)
Grégory Chatonsky
(Paris, FR)
Carlos Carmona
(New Orleans, LA, USA)

Your longstanding friendship has helped building my perception, and I wouldn’t be here without our discussions, that is, somewhere in the middle of the Atlantic (I hope there are whales too).

Votre amitié de longue date participe à la construction de ma perception, et je ne serai pas là sans nos échanges, c’est-à-dire quelque part au milieu de l’Atlantique (j’espère qu’il y a aussi des baleines).